vendredi 18 septembre 2009

FRANKIA : SF, FANTASY ET SECONDE GUERRE MONDIALE

Frankia Tome 3

Frankia tomes 1 et 2


Frankia... Le lecteur est tout de suite emporté par les palpitantes aventures de la belle Faëllia, la reine des Elfes, du mystérieux Loïren et de l'intègre Morkaï, son frère Orc, sans oublier leur ami et protecteur le Nain Mimile, joyeux drille à l'accent ensoleillé, mais réaliste et philosophe, (et "Résistant", on l'adore notre Mimile !), en cette sombre tourmente des années d'Occupation. Quelles seront les embûches que le destin réservera à nos héros ? Comment vont-ils continuer à se battre contre les noirs desseins de Von Drakko secondé par la cruelle tenacité de sa Walkyrie, la terrible et mystérieuse Ishaëna ? A quels individus machiavéliques, prêts à leur perte, vont-ils devoir faire face ? Car le lecteur est toujours impressionné par l'extraordinaire bestiaire militaire aux multiples dispositifs de craches-feu, scolopanzers, arachnopanzers, mécanovouivres et autres bestioles de fer et de magie. Jean-Luc nous a promis des surprises, on sait qu'il tient toujours parole ! Mais au plus profond des ténèbres, il doit bien persister un espoir de lumière, et cet espoir... C'est Faëllia. Ainsi que le dit Jean-Luc lui-même : "On peut toujours franchir les différences pour se retrouver et prouver que l’humanité n’a pas de races".

Pour Jean-Luc, l'idée d'associer la Fantasy à la Seconde Guerre Mondiale vient du fait que cette dernière ne fait plus rêver aujourd'hui et ce roman est pour lui un devoir de mémoire, pour mieux faire comprendre cette période sombre de l'histoire du monde. Et c'est une réussite. Nous avons compris son message, par delà les mots, si brillament alliés l'un à l'autre, dans cette histoire habilement tissée et superbement écrite.
Nous serons tristes de quitter ces héros nés sous la brillante plume de leur auteur, car au bout du premier tome, nous leur étions déjà très attachés.
Patience, je suis encore au coeur du tome 3... et je vous décortique les 3 tomes (ahh non, ne rêvez pas, je ne devoilerai rien ! :) A vous de lire Frankia, je souhaite simplement vous en donner l'irrépréssible envie et vous faire partager le plaisir que j'ai eu à lire cette oeuvre)
Texte : Nathanaëlle C.
Illustrations de couvertures : Arnaud Cremet

Aucun commentaire:

Publier un commentaire