dimanche 31 janvier 2010

DEDICACES SOUS LES NEIGES D'AURILLAC

En ce jour de janvier de l'an 2010, en plein coeur d'Aurillac, au Pays d'Occitania, les neiges avaient joyeusement envahi la ville et le parc public s'enorgueillissait de cette féerie immaculée.


J'ai traversé le square Vermenouze, où le félibre se réjouit des saisons... Il devait être fier l'Occitan, lui qui écrivait dans la langue de Louis, car non loin de là...


Dans une jolie librairie, telle une caverne à trésors (littéraires), dès l'entrée, le ton etait donné :

Le heaume de Malemort nous dévisageait depuis la vitrine ! (j'y reviendrai plus tard à celui-ci..)


Deux Galoups avaient bravé intempéries, humidité, froid, gadoue et gadins (Et vi, ce n'etait pas jour à porter des escarpins en beurre frais) pour venir à la rencontre de leur public à l'occasion de la sortie du tome 3 de "Louis le Galoup" : "Le Maitre des Tours de Merle". (FR3 etait là aussi, on en reparlera également dans un prochain article).

Jean-Math avait le crayon en éveil, affuté comme le regard de Lionnel.


Et vous créait une merveille sur le velin du livre...


Et des chefs-d'oeuvres de Jean-Math, la librairie en etait remplie, pour le plaisir de tous.


Quant à Jean-Luc...

En véritable écrivain apothicaire, il avait amené sa pharmacopée de poudres de couleurs, son sceau occitanien...


Il versait sa poudre de Perlinpinpin sur la page après avoir appliqué son sceau, d'une manière aussi méticuleuse qu'un empereur chinois...

Il versait le trop plein de poudre magique afin de le récupérer dans le même pot de couleur.


Ensuite, l'artiste dégainait son célèbre et mystérieux engin... dont le bruit de sèche-cheveux, lors de chaque dedicace, laisse à penser qu'il va s'occuper du brushing de madame Moucheboume, que nenni ! Le bidule sert à fixer la poudre car il se nomme : embosseur.


Et voilà le résultat ! Beau cachet n'est-ce pas ? (bien sur, chacun choisit sa couleur...)

Le talent de l'alchimiste fait place à celui de l'écrivain pour une dédicace toujours chaleureuse et attentionnée.

Et c'etait reparti ! Frrrrzzzzzzzzz
Allez, je vous laisse travailler les enfants, bises et à bientôt ! Merci pour votre disponibilité et votre gentillesse.
Revenez nous en mai avec le tome 4 " la Cité de Pierre" chuuuuut !


Quant à moi, je suis retournée sous la neige, dans les nuits d'Aurillac...

Merci à Sandrine et à Claire de la Librairie "Le Point Virgule etc..." rue des Carmes à Aurillac pour leur accueil et leur gentillesse coutumière.

photos : Nathanaëlle C.

vendredi 15 janvier 2010

LOUIS LE GALOUP : LE MAITRE DES TOURS DE MERLE


Il est paru ! Le Maitre des Tours de Merle est enfin dans nos librairies. Dans cet ouvrage, Jean-Mathias a dessiné quelques merveilles d'illustrations, en particulier les comparaisons des tailles entre les personnages et notamment les tailles des Galoups lorsque ceux-ci sont transformés, Louis, galoup sauvage, (1,80 à l'etat humain) est plus petit que son oncle Thierry, galoup blanc et posture droite, contrairement à Louis, légèrement plus courbé et animal. Quand au Grand Veneur, il approche les 2,80 m...oops...

Au nord d'Occitània, près de la Grande Brèche et de sa lueur mauvaise, s'ouvre une vallée violente, toute en rocs méchants et bois touffus.
Là, solitaires et oubliées, doigts de pierre levés en signe d'avertissement, se dressent les Tours de Merle. Peu de voyageurs égarent leurs pas ici car on raconte que cette forteresse navrée n'est pas totalement inhabitée...
En ses murs sans âge, comme fauve en sa tanière, se terrerait un galoup... Un maître Galoup...
Et on dit qu'il n'aime guère les visiteurs.
C'est pourtant vers ces lieux périlleux que Louis, seul, le coeur lourd et l'âme en pluie, dirigeait ses pas. Pour y trouver réponses, vérité... Ou mort brutale ?...