dimanche 22 novembre 2009

mardi 17 novembre 2009

SUR LE TOIT DU MONDE... D'OCCITANIA !

Après les flamboyances d'Octobre, à l'heure où l'Automne se pare des rousseurs de Novembre,

Où quelques arbres offrent encore leurs sequins d'or...
...et où les champignons ressemblent à des paquerettes...


En ce matin de dimanche, il fallait emprunter le "ranquetou" qui grimpe au bout du monde...


Passer la Tour du Donjon...

...de ce château là-haut perché...


Oh c'est haut New York !


Ouch oui.... Bonne Mère que c'est haut !
Mais le panorama vallait le coup d'oeil !

Grimper... et se pencher pour découvrir un bien beau village médiéval tout en bas, (oui on peut descendre par là ! Je l'ai tenté... mais je suis remontée au château en chariotte ! lol) or, ce n'est pas tout...

Le château des Seigneurs de La Roquebrou avait ouvert ses portes ! (Evidement les "chariottes" ne sont pas d'époque !)


Un peu d'Histoire.... (cela ne fait pas de mal et peut toujours servir ! lol)


Le château pavoisait la croix d'Occitania...


Il fallait pénétrer en ces lieux moyennageux par cette porte au cachet séculaire...


Monter... (ah ! J'en vois un qui descend !)


Monter... (on se croirait dans l'une des Tours de Merle... Aux temps immémoriaux d'Occitania !)



Et monter encore... (que va-t-on trouver là-haut ?)


Un Galoup ! :)


Allez un peu de sérieux, tu as du travail Jean-Luc !


Et voilàààà !
C'etait la Foire du Livre de La Roquebrou (15) en ce lieu insolite et merveilleux ! :) 800 visiteurs fidèles à leurs auteurs en ce dimanche 15 novembre. Le "sèche cheveux" de Jean-Luc a pas mal chauffé ! (Vous savez, le truc nommé "embosseur" qui lui sert à faire de pittoresques et magnifiques dedicaces) Succès mérité !


Photos : Nathanaëlle C.

samedi 7 novembre 2009

FRANKIA : UN ROMAN 5 ETOILES

Je termine les pages du tome 3 de ce bijou d'écriture dont la trame extrêmement bien tricotée, vous surprend encore jusqu'à la fin, le suspens ne se relâche pas, les personnages très attachants, (enfin....pas tous, il y a le côté sombre...très sombre, - charbon noir ! -de cette histoire, mais sans qui les valeurs des héros ne se revèleraient pas de la même manière), vivent des moments très charnels (ces passages sont superbement écrits, sans voyeurisme, sans vulgarité, c'est tout simplement beau), et des rebondissements à vous en couper le souffle ! Dans ce roman on ne peut rien prévoir ! (ah il en a dans la matière grise, Jean-Luc !).
Le message délivré par ce roman, le devoir de mémoire reste très fort : Jean-Luc croit en l'Homme, et cela se sent à travers les pages, entre les lignes et dans le coeur des héros.
Frankia : 3 merveilleux tomes d'une belle et profonde histoire d'amour et de fraternité - qui rejoint la Grande Histoire... quelque part -, dont le dernier tome est une apothéose, un feu d'artifice ! Un bonheur pour tout amateur de SF et Fantasy, un bonheur tout court pour tout amateur de bonne littérature.
Tome 1 :
1940, Seconde Guerre Mondiale... Dans une France décalée où la magie se mèle à la technologie, les tracteurs à vapeur sont actionnés par des élémentaires de feu, les arachnopanzers et mécanovouivres déchainent leur fureur mécanique, les protocoles technomanciens altèrent la réalité. Les Orcs, colonisés et exploités, se sont battus aux côtés des Frankiens pendant la 1e Guerre Mondiale et les Elfes sont persécutés et exploités par les Teutoniens et leur maitre, Von Drakho. C'est dans ce contexte que Loïren, un jeune Frankien élevé par un Orc, en Zone Libre, va recueillir une jeune femme Elfe, poursuivie par la milice, et se retrouver au coeur du conflit qui embrase Europa.
Tome 2 :
Yggdrassaï, l'Arbre Sacré des Elfes a parlé : seule Faëllia, héritière des secrets du peuple Elfe persécuté, possède le pouvoir de contrer les terribles desseins de l'Überkaiser Von Drakho. Terré à Ekathor, capitale de Teutonia. Ce dernier a lancé ses hordes d'insectes mécaniques à la poursuite de la jeune femme. Cette dernière entame une fuite éperdue à travers Frankia occupée en compagnie de Loïren, jeune Frankien marqué par la sombre magie des Technarkontes.
Tome 3 :
Sous les Cendres de la Défaite...
A l'ombre des mécanochimères de Teutonia, couve le feu de la révolte. Bravant tous les dangers dans les entrailles secretes de Paris occupé, Loïren et Morkhaï rejoignent les forces de la Résistance. Car Faëllia, tombée auxmains de la pègre parisienne, va être vendue pour le plaisir de la soldatesque teutonienne. Mais, derrière l'Elfe, la femme s'eveille, résistante, combatante, une femme qui usera de toutes ses armes pour affirmer son droit à vivre libre et à aimer. Alors que les troupes Amérindiennes s'approchent de Paris, le dernier combat commence. Mais pour vaincre l'Überkaiser, il faut plus que des armes et de la magie... Et les prophéties ne disent pas tout...
Car le lecteur ne s'attend jamais à ce qu'il va découvrir à la page suivante...
Dans Frankia, Jean-Luc s'est attaché à expliquer le pourquoi du second conflit mondial, par cette histoire dans une France décalée, mais respectueuse de l'Histoire du monde, tout ce mal aurait pu ne jamais avoir lieu si l'homme n'etait pas aussi machiavélique envers son prochain, si il avait regardé autour de lui après la boucherie de la Grande Guerre, si il avait tendu la main au lieu de tourner le dos.
Cette oeuvre est une perle, je ne le dirai jamais assez.

lundi 12 octobre 2009

FRANKIA ET "ARTS D'AUTOMNE 09"

Jean-Luc et "son Elfe" Stéphanie

Jean-Luc est l'un des 3 invités d'honneur de l'Association Artnica pour l'exposition de son festival "Arts d'Automne" saison 2009 qui se tient sous la verrière de l'Atrium du Centre Pierre Mendès France à Aurillac. L'an passé "Louis le Galoup" etait à l'honneur avec les dessins de Jean-Mathias, cette année, c'est au tour de Jean-Luc de nous enchanter par son "autre talent". Merveilleuse occasion pour le public que cette découverte des illustrations de son roman "Frankia", dont quelques dessins inédits !


Dessins de Jean-Luc Marcastel

Photos : Nathanaëlle C.

lundi 5 octobre 2009

DEUX GALOUPS CHEZ LES FEES

Nos deux galoups préférés participaient à la 3e édition d'Aïcontis, le Festival du Fantastique, à Noilhac (19), hier samedi 3 et aujourd'hui dimanche 4 octobre. C'etait la 3e fois pour Jean-Luc et une première pour Jean-Math de retrouver d'autres artistes, illustrateurs et auteurs de Faérie et de Fantasy pour une dedicace de leurs oeuvres près de Collonges la Rouge.
LE GALOUP DE LA PLUME....

LE GALOUP DU CRAYON....

Des Fées....

Des Fées à tous les coins de rues... magnifique univers...

Encore des Fées...
Toujours des Fées.... Avec des oreilles de Fées...ou d'Elfes

Une Dryade, des créatures fantastiques...

Une Elfe offrait des petits coeurs en papier rose au public...

Heu...Le Père Georges ? Naaan je plaisante ;) je ne sais pas si Remy etait l'un des G.O. de ce festival, car quasiment tout le village était travesti en personnage médiéval ou fantastique, (génial !) mais Merci pour cet accueil chaleureux du public et pour cette belle manifestation populaire dans le bon sens du terme dans ce magnifique village au cachet historique.

La Dame Blanche de Noialhac...

Ah ben vi ! Louis le Galoup et Frankia en pôle position...

Et deux Galoups en plein travail...

Assités par Dame Stéphanie à l'embossage...
Plus de photos sur mon blog, ici :
Photos : Nathanaëlle C.

vendredi 18 septembre 2009

FRANKIA : SF, FANTASY ET SECONDE GUERRE MONDIALE

Frankia Tome 3

Frankia tomes 1 et 2


Frankia... Le lecteur est tout de suite emporté par les palpitantes aventures de la belle Faëllia, la reine des Elfes, du mystérieux Loïren et de l'intègre Morkaï, son frère Orc, sans oublier leur ami et protecteur le Nain Mimile, joyeux drille à l'accent ensoleillé, mais réaliste et philosophe, (et "Résistant", on l'adore notre Mimile !), en cette sombre tourmente des années d'Occupation. Quelles seront les embûches que le destin réservera à nos héros ? Comment vont-ils continuer à se battre contre les noirs desseins de Von Drakko secondé par la cruelle tenacité de sa Walkyrie, la terrible et mystérieuse Ishaëna ? A quels individus machiavéliques, prêts à leur perte, vont-ils devoir faire face ? Car le lecteur est toujours impressionné par l'extraordinaire bestiaire militaire aux multiples dispositifs de craches-feu, scolopanzers, arachnopanzers, mécanovouivres et autres bestioles de fer et de magie. Jean-Luc nous a promis des surprises, on sait qu'il tient toujours parole ! Mais au plus profond des ténèbres, il doit bien persister un espoir de lumière, et cet espoir... C'est Faëllia. Ainsi que le dit Jean-Luc lui-même : "On peut toujours franchir les différences pour se retrouver et prouver que l’humanité n’a pas de races".

Pour Jean-Luc, l'idée d'associer la Fantasy à la Seconde Guerre Mondiale vient du fait que cette dernière ne fait plus rêver aujourd'hui et ce roman est pour lui un devoir de mémoire, pour mieux faire comprendre cette période sombre de l'histoire du monde. Et c'est une réussite. Nous avons compris son message, par delà les mots, si brillament alliés l'un à l'autre, dans cette histoire habilement tissée et superbement écrite.
Nous serons tristes de quitter ces héros nés sous la brillante plume de leur auteur, car au bout du premier tome, nous leur étions déjà très attachés.
Patience, je suis encore au coeur du tome 3... et je vous décortique les 3 tomes (ahh non, ne rêvez pas, je ne devoilerai rien ! :) A vous de lire Frankia, je souhaite simplement vous en donner l'irrépréssible envie et vous faire partager le plaisir que j'ai eu à lire cette oeuvre)
Texte : Nathanaëlle C.
Illustrations de couvertures : Arnaud Cremet

lundi 17 août 2009

LOUIS LE GALOUP TOME 2 : LES NUITS D'AURILLAC



Depuis le matin du 4 juin, "Les Nuits d'Aurillac", sont sur les étals de toutes les bonnes librairies de France et d'Occitania !

Dans ce nouveau tome, Louis, Severin et la jolie Roussotte, nos héros, vont vivre de palpitantes aventures à Aurillac. Même si cela ne plait pas trop à Louis, il est obligé de poursuivre sa mission, devenir celui qu'il est appelé à être... Celui qu'il est déjà... Au fil de la saga, nous comprendrons le message livré par Louis le Galoup avec son "louvoir", d'abord réfractaire à cet héritage génétique, Louis devra le maitriser afin que ce pouvoir ne decide pas à sa place, il sera ce que Louis en fera par ses agissements : un atout ou une arme. Comme l'âme humaine devient ce qu'elle est...

Mais auparavant, il va falloir franchir les remparts et pénetrer en la cité d'Aurillac... Pour trouver les alliés qui attendent nos héros, dont Maistre Lebreton. Mais le coté sombre veille aussi et traque Louis sans relâche dans ses rues... Pour sortir de la ville ce sera encore moins facile, le Grand Veneur chasse et le comte de Marsac envoie sa vouivre : le "ssssssSiblaire".... Mais ce qui attend Louis, et tout ce qu'il va découvrir, au fur et à mesure de la saga, sera étrange et palpitant...

Petites boutiques actuelles de la Rue des Forgerons

Si vous connaissez la rue des Forgerons à Aurillac, vous la verrez désormais sous un tout autre aspect... Au temps où les forgerons étaient légion dans ce quartier, et vous vous demanderez où pourrait bien se situer la boutique de Maistre Lebreton. La rue des Tanneurs vous apparaitra bien plus... olfactive... Quant à la Place Saint-Géraud, devant l'Abbatiale du même nom, vous y passerez désormais en pensant à Louis, à Margot et à Severin, et vous imaginerez très bien la scène du marché... (chuuuut ! je n'en dit pas plus... si vous n'avez pas encore lu le livre ! lol) En bref, chaque fois que mes pas me portent Place Saint-Géraud, le Galoup et son époque m'accompagnent... (je vous assure que c'est vrai !).


Abbatiale Saint-Géraud sous la neige... "San Guiral" ! L'abbatiale romane, contruite vers 885 par le Comte Saint-Géraud sur l'emplacement de l'eglise Saint-Clement, fut rebatie 6 fois, cette version actuelle, à la façade gothique, date du XIXe siècle. Au temps de Louis, l'aspect de cet édifice etait différent. La fontaine à cuve, en serpentine vert sombre, illumine la place depuis le XIIe siècle.


Monastère et Maison des Chanoines (Xe siècle) façade à arcatures romanes de l'Hostellerie, autrefois étape de la route de Saint-Jacques-de-Compostelle.


Place Saint-Géraud. Vers la rue des Monastères.


Je vous laisse découvrir ce deuxième tome prometteur de quelques sueurs bien froides... Car vous n'avez pas fini de trembler, ni de vous émerveiller ! Il y en a en tout pour 5 tomes ! Ne l'oubliez pas ! Vous connaissez Jean-Luc : le rythme va aller crescendo ! :-)


Merci Jean-Luc et merci Jean-Math pour vos talents respectifs, il y a peu d'artistes capables de nous emmener aussi loin, à la fois dans le temps et dans l'imaginaire, avec un si bel et fort impact.

Sortie du tome 3 de Louis le Galoup "Le Seigneur des Tours de Merle" : Janvier 2010. Allez c'est pour bientôt ! (oui je sais, nous allons encore "languir" pendant quelques mois...)

Avec mes remerciements aux Editions Nouvel Angle.

Texte et photos d'Aurillac : Nathanaëlle C.

Illustrations : Jean-Mathias Xavier

dimanche 16 août 2009

PARTONS POUR OCCITANIA....


Bandes annonces des deux premiers tomes de Louis le Galoup illustrées et réalisées par jean-Mathias Xavier

LOUIS LE GALOUP Tome 1



LOUIS LE GALOUP TOME 2 Bande Annonce et Illustrations de Jean-Mathias Xavier


louis le galoup bande annonce 2
envoyé par jean-mathias - Court métrage, documentaire et bande annonce.