dimanche 22 novembre 2009

mardi 17 novembre 2009

SUR LE TOIT DU MONDE... D'OCCITANIA !

Après les flamboyances d'Octobre, à l'heure où l'Automne se pare des rousseurs de Novembre,

Où quelques arbres offrent encore leurs sequins d'or...
...et où les champignons ressemblent à des paquerettes...


En ce matin de dimanche, il fallait emprunter le "ranquetou" qui grimpe au bout du monde...


Passer la Tour du Donjon...

...de ce château là-haut perché...


Oh c'est haut New York !


Ouch oui.... Bonne Mère que c'est haut !
Mais le panorama vallait le coup d'oeil !

Grimper... et se pencher pour découvrir un bien beau village médiéval tout en bas, (oui on peut descendre par là ! Je l'ai tenté... mais je suis remontée au château en chariotte ! lol) or, ce n'est pas tout...

Le château des Seigneurs de La Roquebrou avait ouvert ses portes ! (Evidement les "chariottes" ne sont pas d'époque !)


Un peu d'Histoire.... (cela ne fait pas de mal et peut toujours servir ! lol)


Le château pavoisait la croix d'Occitania...


Il fallait pénétrer en ces lieux moyennageux par cette porte au cachet séculaire...


Monter... (ah ! J'en vois un qui descend !)


Monter... (on se croirait dans l'une des Tours de Merle... Aux temps immémoriaux d'Occitania !)



Et monter encore... (que va-t-on trouver là-haut ?)


Un Galoup ! :)


Allez un peu de sérieux, tu as du travail Jean-Luc !


Et voilàààà !
C'etait la Foire du Livre de La Roquebrou (15) en ce lieu insolite et merveilleux ! :) 800 visiteurs fidèles à leurs auteurs en ce dimanche 15 novembre. Le "sèche cheveux" de Jean-Luc a pas mal chauffé ! (Vous savez, le truc nommé "embosseur" qui lui sert à faire de pittoresques et magnifiques dedicaces) Succès mérité !


Photos : Nathanaëlle C.

samedi 7 novembre 2009

FRANKIA : UN ROMAN 5 ETOILES

Je termine les pages du tome 3 de ce bijou d'écriture dont la trame extrêmement bien tricotée, vous surprend encore jusqu'à la fin, le suspens ne se relâche pas, les personnages très attachants, (enfin....pas tous, il y a le côté sombre...très sombre, - charbon noir ! -de cette histoire, mais sans qui les valeurs des héros ne se revèleraient pas de la même manière), vivent des moments très charnels (ces passages sont superbement écrits, sans voyeurisme, sans vulgarité, c'est tout simplement beau), et des rebondissements à vous en couper le souffle ! Dans ce roman on ne peut rien prévoir ! (ah il en a dans la matière grise, Jean-Luc !).
Le message délivré par ce roman, le devoir de mémoire reste très fort : Jean-Luc croit en l'Homme, et cela se sent à travers les pages, entre les lignes et dans le coeur des héros.
Frankia : 3 merveilleux tomes d'une belle et profonde histoire d'amour et de fraternité - qui rejoint la Grande Histoire... quelque part -, dont le dernier tome est une apothéose, un feu d'artifice ! Un bonheur pour tout amateur de SF et Fantasy, un bonheur tout court pour tout amateur de bonne littérature.
Tome 1 :
1940, Seconde Guerre Mondiale... Dans une France décalée où la magie se mèle à la technologie, les tracteurs à vapeur sont actionnés par des élémentaires de feu, les arachnopanzers et mécanovouivres déchainent leur fureur mécanique, les protocoles technomanciens altèrent la réalité. Les Orcs, colonisés et exploités, se sont battus aux côtés des Frankiens pendant la 1e Guerre Mondiale et les Elfes sont persécutés et exploités par les Teutoniens et leur maitre, Von Drakho. C'est dans ce contexte que Loïren, un jeune Frankien élevé par un Orc, en Zone Libre, va recueillir une jeune femme Elfe, poursuivie par la milice, et se retrouver au coeur du conflit qui embrase Europa.
Tome 2 :
Yggdrassaï, l'Arbre Sacré des Elfes a parlé : seule Faëllia, héritière des secrets du peuple Elfe persécuté, possède le pouvoir de contrer les terribles desseins de l'Überkaiser Von Drakho. Terré à Ekathor, capitale de Teutonia. Ce dernier a lancé ses hordes d'insectes mécaniques à la poursuite de la jeune femme. Cette dernière entame une fuite éperdue à travers Frankia occupée en compagnie de Loïren, jeune Frankien marqué par la sombre magie des Technarkontes.
Tome 3 :
Sous les Cendres de la Défaite...
A l'ombre des mécanochimères de Teutonia, couve le feu de la révolte. Bravant tous les dangers dans les entrailles secretes de Paris occupé, Loïren et Morkhaï rejoignent les forces de la Résistance. Car Faëllia, tombée auxmains de la pègre parisienne, va être vendue pour le plaisir de la soldatesque teutonienne. Mais, derrière l'Elfe, la femme s'eveille, résistante, combatante, une femme qui usera de toutes ses armes pour affirmer son droit à vivre libre et à aimer. Alors que les troupes Amérindiennes s'approchent de Paris, le dernier combat commence. Mais pour vaincre l'Überkaiser, il faut plus que des armes et de la magie... Et les prophéties ne disent pas tout...
Car le lecteur ne s'attend jamais à ce qu'il va découvrir à la page suivante...
Dans Frankia, Jean-Luc s'est attaché à expliquer le pourquoi du second conflit mondial, par cette histoire dans une France décalée, mais respectueuse de l'Histoire du monde, tout ce mal aurait pu ne jamais avoir lieu si l'homme n'etait pas aussi machiavélique envers son prochain, si il avait regardé autour de lui après la boucherie de la Grande Guerre, si il avait tendu la main au lieu de tourner le dos.
Cette oeuvre est une perle, je ne le dirai jamais assez.