lundi 15 novembre 2010

JEAN-LUC MARCASTEL A LA FOIRE DU LIVRE DE LA ROQUEBROU

Photos : Nathanaëlle C.
Premières dédicaces cantaliennes pour le tome 5 de Louis le Galoup, à la Foire du Livre de La Roquebrou, hier, dimanche 14 novembre 2010... (la photo est prise à 14H juste avant la reprise, sinon la photo aurait été impossible à réaliser, because Jean-Luc a été, du matin au soir, noyé derrière une marée humaine.Et oui, le Galoup reçoit le succès qu'il mérite !)

Sous la protection de la Bonne Mère et du château médiéval...

à coté du courant de la Cère...


Ici ! A la Salle des Fètes de La Roquebrou où les visiteurs furent très nombreux à rendre visite à notre galoup national.
Vous vous souvenez... L'année dernière :

http://www.frankia-occitania.blogspot.com/2009/11/sur-le-toit-du-monde-doccitania.html



Pour l'utilisation de mes photos, merci de me le demander au préalable.

lundi 8 novembre 2010

LOUIS LE GALOUP TOME 5 : LE COEUR DE TOLOSA


"Le Coeur de Tolosa", 5e et dernier tome de la saga "Louis le Galoup" aux Editions Nouvel Angle parait cette semaine. "C'est par un de ces matins dont la Garonne a le secret, encore froid d'un reste d'hiver, mais où le printemps glisse déjà ses promesses de douceur, que Louis et Matthieu découvrirent Tolosa, comme un joyau en son écrin..." Toujours le même émerveillement à lire, à suivre, à se délecter de la plume alerte et admirable de Jean-Luc, et à savourer du regard les illustrations de Jean-Mathias Xavier dont les dessins personnifient à la perfection les héros de la saga.
Voilà c'est fini... Non, ce n'est pas fini ! Une oeuvre d'une telle intensité écrite avec autant de talent, car voilà ce que l'on appelle "de la belle ouvrage", de la grande littérature, je le clame bien fort, promet une belle et longue carrière d'écrivain à Jean-Luc, carrière qu'il déjà entamée avec brio et succès, un succès amplement mérité, et j'en profite pour le remercier de m'avoir fait vivre quelques-unes de mes plus belles heures de lecture, mes plus beaux moment litteraires. Je répète : non ce n'est pas fini ! Nous retrouverons Occitania avec la saga d'Alban (on espère très fort voir Jean-Math se mettre aux crayons), saga qui se situera avant l'Histoire de Louis, et bien d'autres aventures encore, on a vibré avec Frankia, bientôt ce sera avec Praërie... (je ne dévoile rien dont Jean-Luc n'ait déjà parlé sur son blog) Ce n'est que le début... ;)


"L'ombre recouvre Tolosa...

Derrière les murs de la ville rousse, le noir Vicomte s'apprête à épouser Dame Stéphanie, pour s'approprier ses pouvoirs, et noyer Occitania dans ses ténèbres... A jamais. Entre lui et ses sinistres desseins ne se dresse plus qu'une ombre hirsute et sauvage, lancée à la rescousse d'une petite sorcière rouquine.

Mais sous les cendres de la résignation, les braises de la liberté couvent encore...

Il est l'heure, une fois de plus, de se rassembler au creux enfumé de l'âtre, pour une dernière veillée.

Ce soir, je vous révèlerai le secret redoutable du coeur de Tolosa... Et le choix de Louis, entre ombre et lumière, pelage blanc ou pelage noir."

Jean-Luc Marcastel.

"Sous cette aventure médiévale à couper le souffle, superbement écrite, se cache une série d'intérogations éssentielles"
Clara Dupont-Monod dans le journal Marianne

"Ce qui plait aux plus grands : le style, savoureux, tellement proche de l'oralité des contes de la veillée..."
Laetitia Théodore - France 3


Extrait :

"Le garçon de Mandailles, le Louis paisible tout empêtré dans sa carcasse trop vite poussée, qui ne s'énervait qu'une fois l'an, et encore! bonne pâte comme pas deux, avait disparu avec ses rondeurs d'enfance. Plus ferme ici, plus creux là, une nouvelle flamme au fond de l'oeil que l'on imaginait sans mal prompte à se répandre, à l'embraser comme bois sec, il en imposait.
Il y avait dorénavant chez lui une certaine noblesse, pas celle, affectée, des palais et des cours, mais celle plus brute, plus ancienne, plus sauvage, de la forêt, du prédateur."


dimanche 19 septembre 2010

JEAN-LUC MARCASTEL AU MARCHE MEDIEVAL D'AURILLAC

En ce Samedi 18 septembre de l'An 2010, sous la haute bienveillance de la demeure du Comte Géraud, Saint Patron de notre Cité Géraldienne (plus couramment : Château Saint-Etienne, Muséum des Volcans à Aurillac... et vi ! Ben... pas lol c'est moins élégant), couvait une drôle d'effervescence...

Sire Aymeric, Maistre Cordonnier dans la vie, (alors là, coincidence avec le tome 2 du Galoup, notre chevalier possède une échoppe rue des Forgerons, comme Maistre Lebreton ! Cela ne s'invente pas !)

Un copain de Malemort sans doute ?

Gentes Dames...

Autres Gentes Dames...

Chevalier au blason étoilé...

Tous s'apprêtaient à en découdre...

Notre Galoup avant l'effort, sous l'oeil vigilant de Malemort...

Un Galoup qui n'eut pas trop le temps de regarder évoluer les chevaliers car il fut très occupé à laisser à chaque admirateur (ou "trice") une dédicace superbement calligraphiée accompagnée de son sceau désormais légendaire (et oui ! En ce Marché Médieval, on entendait, entre deux morceaux de musique, l'anachronique ffffrrrrzzzzz de l'embosseur, vous vous souvenez : le fameux sèche cheveux ! lol)

A la tombée de la nuit, après l'effort d'un combat dit "de courtoisie", le réconfort aurait lieu, les photos ne sont pas olfactives, mais cela sentait bigrement bon la truffade sur la place ! Rooo que ch'est bon cha !

J'en rajoute une couche avec notre chevalier à l'hermine :

Il est too much non ? ;)

Photos Nathanaëlle C.

samedi 14 août 2010

QUELQUES LIEUX DE L'OCCITANIA DE LOUIS LE GALOUP

Les Tours de Merle - photo : limousin-corrèze

Du haut de leur éperon rocheux, la cité forteresse des Tours de Merle regroupe les vestiges de sept chateaux érigés par 7 seigneurs entre le XIème et le XIVème siècle. Chacun fit ériger son château à proximité de celui des autres. Loin d'avoir été choisi au hasard, à plus de 30 mètres au-dessus d'un méandre de rivière, le site permettait de voir l'ennemi arriver de loin. Ce nid d'aigle fut pourtant victime de la modernisation des armes de siège. Avec l'apparition du canon, les Huguenots eurent raison de ce promontoire "imprenable". Aujourd'hui, les vestiges de cette redoutable citadelle se dressent fièrement au milieu d'une luxuriante végétation.

La Roque Saint-Christophe - photo lePérigord.com

La légende d’une porte rouge à la Roque Saint-Christophe est encore narrée dans la région. On dit que pendant la guerre de Cent Ans, lors de l’abandon de la falaise, les Anglais n’auraient pu emporter les richesses amassées là. La légende parle de pièces d’or dissimulées dans une des cavernes et de l’existence d'indices vers le lieu secret inscrits en anglais sur la Porte Rouge. Saint-Christophe ne fut pas seulement un refuge pendant la 2e guerre mondiale : on y a retrouvé des matériaux ménagers, fours, citerne d’eau, des tombeaux, une église gravée d'une croix, des coffres et un escalier : un véritable lieu d’habitation troglodyte bien organisé et protégé comparé à d'autres cités médiévales. Toitures, murs, escalier, balcon et échelle unis par le chevêtre, démontrent un lieu sécurisé par une troupe de défense, et confirme l’occupation permanente de Saint-Christophe par le passé.

Rocamadour - photo vacancesdanslelot.com
Lieu de pèlerinage dédié au culte de la Vierge Noire, depuis le Haut Moyen Age, Rocamadour est le deuxième site le plus visité de France après le Mont Saint Michel. Juchée sur un belvédère au surplomb du canyon de l’Alzou, la forteresse médievale domine la région. Selon la légende, Roland de Ronceveaux lors de la célèbre bataille qui lui fût fatale, lança son épée, la célébrissime Durandal et cria que là où tomberait l'arme, Rocamadour serait. Durandal est plantée dans le rocher à l’entrée du sanctuaire au dessus du tombeau de Saint Amadour.

Cascade du Luc
Saint Julien de Jordanne près de Mandailles (15)
photo ilaca
Louis à la Cascade du Luc
Illustration de Jean-Mathias Xavier

samedi 12 juin 2010

LOUIS LE GALOUP TOME 4 : DU CRAYON A LA MISE EN COULEUR

Le Tome 4 de Louis le Galoup est sorti le 20 mai ! (voir l'article consacré à cet opus)

Quel bonheur de découvrir le travail de Jean-Mathias, du crayonné au résultat final. La mise en couleur est superbe mais le travail de conception, le dessin au crayon est toujours d'une precision remaquable et passionnant à regarder. Louis vigilant protège sa Roussote et Séverin s'affirme. Extraordinaire travail sur le village en arrière plan au crayon. Bravo jean-Math !

jeudi 6 mai 2010

JEAN-LUC MARCASTEL ET JEAN MATHIAS XAVIER : EXPOSITION "RENCONTRES DE LIRA"

Cette exposition nous permet de découvrir une autre facette du talent de Jean-Luc.

Jean-Luc Marcastel et Jean-Mathias Xavier participent, avec les illustrateurs Damien Roudeau et Tony Rochon, aux Rencontres des "Auteurs Nomades" de l'association des libraires indépendants d'Auvergne "LIRA". Une exposition a lieu actuellement du 3 au 9 mai à la Salle de La Cave à Aurillac (15). Le 8 et le 9 mai, Jean-Luc et Jean-Math seront présents samedi 8 à La Cave et dimanche 9 chez les Compagnons d'Emmaus, à la rencontre du public pour dédicacer "Louis le Galoup" et "Frankia", à quelques jours de la sortie du tome 4 du Galoup.


Pour la première fois, une illustration du roman "Praërie", nous avons hâte de le découvrir !
cliquer sur l'image pour agrandir la Vespa fémina...



Thétys

Sculpture de la Walkyrie Ishaëna (personnage de "Frankia") par LAURENT BIGNON. Nez à nez avec la monstresse, on verrait presque ses palpes s'agiter...

La voici donc de profil ! Brrrr lol


Ishaëna (Frankia)

JEAN-LUC MARCASTEL: la belle Faëllia couleur Cabaret, en rouge et noir...



Une nouvelle illustration de JEAN MATHIAS XAVIER : Thierry le Galoup blanc

Une scène du Tome 5 ! à venir...






Sculpture du Heaume du Grand Veneur par LAURENT BIGNON

photos: Nathanaëlle C.

Association LIRA - 4 rue Antoine Moillier 63160 Billom

jeudi 15 avril 2010

NOUVELLES ILLUSTRATIONS DE LOUIS LE GALOUP

En janvier, lors des dedicaces pour la sortie du Tome 3 de Louis le Galoup, Jean-Mathias présentait quelques nouveaux dessins.

Dame Stéphanie et la Vouivre

Photos : Nathanaëlle C.

mardi 23 février 2010

DU PROJET CRAYON A LA COUVERTURE DEFINITIVE


Aujourd'hui que le tome 3 est dans les librairies, Jean-Mathias m'a donné son accord pour vous montrer le magnifique travail au crayon sur cette illustration. Et ce n'est pas le seul projet, mais Jean-Mathias a l'oeil et le bon pour choisir le meilleur qu'il a créé. De plus, ce dessin est vraiment superbe, il fallait le montrer !


lundi 15 février 2010

DEDICACE A LA PETITE LIBRAIRIE

Tiens ? Suivons cette dame... Où va-t-elle ? Que regarde-t-elle ?
Elle repéré les exemplaires du tome 3 de Louis le Galoup à l'extérieur de la Petite Librairie... Là où Jean-Luc Marcastel a donné rendez vous à son fan club, le 13 fevrier...

Et oui il est bien là ! Toujours heureux de rencontrer son lectorat (et de papoter lol)

Il a apporté avec lui son merveilleux et mystérieux attirail d'alchimie...

Et c'est un véritable plaisir de le regarder opérer... Embosseur en main.


Les enfants entrent aussi... Se passionnent de voir l'alchimiste en action... Et découvrent une jolie et chaleureuse dédicace sur leurs livres. Car les mots qu'écrit Jean-Luc après avoir estampillé l'ouvrage est bien la marque d'un homme bon comme le pain, dont le talent n'a d'égal que sa gentillesse.L'écrivain est heureux de vous faire partager son imaginaire, il vous le dit et vous l'écrit, vous repartez avec ces mots sincères sous votre bras, et vous vous en souviendrez toujours.

Fffffffrrrriiiiiiiiiiiiiiiizzzzzzzzzzzzzzzzzzzz



Voilà un homme heureux ! Il peut l'être, il écrit des merveilles...

Amitiés à toi Jean-Luc !

Jean-Luc sera à Lanobre, dans le Nord Cantal, le dimanche 28 février, et au Salon du Livre en mars à Paris avec Jean-Mathias.

Merci à Odette de la Petite Librairie, 1 rue de l'Hotel de Ville à Aurillac, pour son chaleureux accueil et son amitié.